Rebond de carrière grâce à Tisserent !

Tisserent-Loudéac-2018-Nathalie-le-Foll

A 50 ans, Nathalie Le Foll ne pensait pas que sa carrière pourrait à nouveau lui apporter autant de satisfaction et d’enthousiasme. Cette femme au caractère jovial a pourtant déjà connu des virages à 180° au cours de sa vie professionnelle.

 

Employée commerciale dans la grande distribution pendant 20 ans, elle s’est nourrie de passion personnelle pour devenir menuisière alu. Profession qu’elle exercera pendant huit ans.

De ce métier, elle garde encore le goût du bricolage et continue à créer avec son marie mobilier et aménagement pour leur maison de Lanfains.

Puis Nathalie, profitant d’une période de chômage technique imagine ce que pourrait être la suite de son parcours. Pourquoi ne pas reprendre le fil de sa formation initiale, la comptabilité ?

Après l’envoi de 400 Cv et quelques mois dans différentes entreprises, elle rencontre Tisserent. C’est le coup de foudre entre cette grande touche à tout et ce mode d’organisation du travail.

Elle adopte le concept et se partage aujourd’hui entre quatre entreprises. Elle aime le dynamisme de ses semaines, les rencontres avec une multitudes de personnes, la découverte de secteurs d’activité très différents les uns des autres mais surtout s’amuse des connexions qu’elle parvient à établir entre ses différents postes.

Nathalie est aujourd’hui l’heureuse comptable de l’entreprise de mécanique agricole d’Arnaud Le Goff à Hérmonstoir, des transports Allaire et Alro à La Prénessaye et de l’entreprise d’électricité générale d’Erwan Hamayon à Plessala. Son emploi du temps est complété par une journée auprès de la crêperie la Sarra’zin où elle est vendeuse et manutentionnaire.

Portée par son enthousiasme à partager ses compétences, elle avoue ne jamais avoir autant aimé travailler, elle trouve encore l’énergie de s’occuper de ses trois grands enfants (dont deux nés la même année !). Énergie qu’elle puise certainement dans ses 20 min de vélo élyptique et ses 10 min de gymnastique au sol du matin.

Alors si vous ne la trouvez pas sur la route, elle parcourt en moyenne 70 km par jour, vous la trouverez surement au fond de son grand jardin, entre les aubergines, les courgettes, la rhubarbe ou les framboises qu’elle cultive avec  allégresse pour sa grande tribu.

 

Top