Verandaline adhère !

Jan
9

veranda-line-corlaix-adherent-Tisserent-Groupement d'employeurs-Loudeac

 « Vérandaline. Extension et portes ouvertes

 Vendredi 14 ocotbre, Francis Le Duc P-DG de la société Vérandaline, spécialiste des extensions et des vérandas sur-mesure, avait invité Guy Le Helloco, président du La Cidéral, à participer à visiter le site suite aux travaux d’extension en cours. L’usine, implantée sur la zone industrielle de Kerjoly, dispose désormais d’une superficie permettant une utilisation plus rationnelle des espaces, avec une incidence sur la production et la compétitivité.

Croissance à deux chiffres


Malgré une concurrence acharnée, l’usine enregistre une croissance à deux chiffres, de l’ordre de 10 %. « Nous connaissons actuellement un problème de personnel. La mise en place du système des horaires décalés va nous permettre de réaliser un gain de productivité et une amélioration des conditions de travail et de salaire », précise le directeur. Vérandaline organise à partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi inclus des portes ouvertes où seront présentées les nouveautés en matière de réalisations et les nouvelles technologies. »

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/le-haut-corlay/verandaline-extension-et-portes-ouvertes-18-10-2016-11259061.php#AssyJQsDLIX6X0bx.99

 

Ouest-France, 18 octobre 2016

« Le Haut-Corlay. Vérandaline agrandit son site de production

« Cette extension de 3 000 m2, dans un premier temps, va permettre de tripler notre production, explique Francis Leduc, le dirigeant de Vérandaline. Nous arrivons à limite du possible. Ici, à 85 %, nous vendons des pièces agréables à vivre. Depuis quatre ans, nous avons constaté, malgré la crise et la concurrence, une croissance. Cette année, elle est même à deux chiffres… un peu plus de 10 %.

Pour l’entreprise, il faut six à sept mois pour répondre à une commande. À l’étroit, Vérandaline n’a plus assez de surface pour produire. « Nous sommes aujourd’hui obligés de travailler en horaire décalé », explique le directeur. Grâce à ces nouvelles infrastructures, la production va être réorganisée et repensée. « Par la même occasion, nous allons améliorer les conditions de travail », précise Francis Leduc.

Un besoin de main-d’oeuvre spécialisée

Il y a quatre ans, l’entreprise comptait une centaine de salariés. 130 aujourd’hui et cet agrandissement devrait normalement entraîner des embauches. « Travaux en cours sur le site Vérandaline Corlay (22)Nous sommes en recrutement permanent. Malgré la crise, nous avons du mal à trouver du personnel. C’est un métier physique… Pour nous développer et être compétitifs, nous avons besoin de main-d’oeuvre spécialisée. »

Lauréat du prix des Mercure HEC 2015 catégorie reprise, Francis Leduc vient d’investir 700 000 € dans ces travaux. Dans un premier temps, deux bâtiments vont être construits. La Cidéral l’accompagne à hauteur de 100 000 €. L’occasion pour son président, Guy Le Helloco, de rappeler « que la communauté de communes aide tout le territoire et pas seulement Loudéac. Pour Vérandaline, nous avons rapidement monté le dossier technique et financier, parce que derrière cette entreprise, il y a de l’emploi, de l’habitat, des enfants… » »

 

Top